Existe-il un danger avec les ondes des téléphones portables ?

Existe-il un danger avec les ondes des téléphones portables ?

Pour fonctionner les smartphones émettent des ondes. Sont-elles dangereuses ? Existe-t-il des seuils limites ? Quelles sont les précautions à prendre pour protéger sa santé ?

Comment appelle-t-on les ondes du téléphone portable ?

Les smartphones émettent des rayonnements électromagnétiques transportant de l’énergie. Il s’agit d’une combinaison d’un champ électrique et magnétique qui se propage dans l’air. Ces ondes doivent toucher les antennes de réception de téléphonie cellulaire

Les ondes de radio, de télévision et de téléphone mobile sont de même nature mais n’émettent pas la même fréquence :

  • environ 100 mégahertz pour la radio
  • entre 200 et 800 mégahertz pour la télévision 
  • entre 700 et 3 500 mégahertz (bande de fréquence du réseau 5G) pour les téléphones portables. Il s’agit des ondes qui émanent des antennes relais de téléphonie mobile présentes partout en France.

Comment mesure-t-on les ondes émises ?

Le degré d’émission des ondes se mesure avec un indicateur : le débit d’absorption spécifique (DAS). Pour protéger la santé de la population, suite à des études, l’Union Européenne a fixé son seuil maximum recommandé pour différentes parties du corps :

  • le « DAS tête » : il correspond à l’usage classique du téléphone contre l’oreille pour une conversation téléphonique. Sa valeur limite est de 2 W/kg.
  • le « DAS tronc » : il correspond aux périodes où le smartphone se trouve dans une poche ou dans un sac (souvent quand on marche). Sa valeur limite est aussi de 2 W/kg.
  • le « DAS membre » : il correspond au moment où le téléphone est collé à un membre (ex : dans une pochette accrochée au bras pendant une séance de running ou tenu à la main pour se repérer grâce à Google Maps par exemple). Sa valeur limite est aussi de 4 W/kg.

Les fabricants de téléphones mobiles doivent respecter ces seuils limites. Néanmoins les taux sont mesurés lorsque le téléphone est placé à 5 mm du corps. Cela ne reflète donc pas l’usage où le téléphone est dans une poche ou collé contre votre oreille pendant un appel.

Quelles sont les conséquences d’une exposition trop forte aux ondes ?

En fonction des individus, le ressenti à l’exposition aux ondes est très variable. Certaines personnes se révèlent très peu réactives aux ondes électromagnétiques. D’autres relèvent des symptômes du plus bénin au plus contraignant pour la santé pour les utilisateurs (même à proximité d’une simple box wifi pour bénéficier d’une connexion Internet sans fil) avec :

  • troubles du sommeil avec plusieurs réveils au cours de la nuit
  • céphalées 
  • symptômes dépressifs qui vont de la petite angoisse à une vraie dépression. Certains ressentent aussi une baisse de libido.
  • troubles de la vision ou de l’audition
  • brûlures de la peau
  • courbatures ou raideurs dans le haut du dos.

Pour savoir si ces troubles sont liés aux ondes des smartphones, éteignez votre portable pendant plusieurs heures et veillez à rester éloigné des téléphones de vos proches. Si les symptômes diminuent pendant ce temps d’abstinence, cela signifie que vous êtes sensibles aux champs électromagnétiques de radiofréquence.

Dans le cadre d’études de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des scientifiques analysent des données pour étudier la santé à long terme des utilisateurs de téléphones portables. L’objectif est d’écarter les risques les plus graves pour la santé type tumeurs liées au cancer du cerveau ou atteinte au développement psychomoteur des jeunes enfants.

Comment atténuer votre exposition aux ondes générés par les smartphones ?

Cela semble évident mais le premier réflexe à recommander est d’éteindre votre portable quand vous le pouvez, notamment la nuit

Pour contrer les ondes pendant la journée, il existe différents moyens :

Précautions d’utilisation pour réduire les risques le danger sur la santé liés aux ondes :

  • l’éloignement du téléphone mobile du corps. En France, l’ANSES a renouvelé en 2019 sa recommandation de ne coller les smartphones près de son corps. Cette décision est motivée par deux faits :
    • les incertitudes sur les effets à long terme de l’exposition aux ondes émises par les téléphones (ex : risque de cancer du cerveau)
    • le degré d’exposition potentiellement élevée quand les smartphones sont collés aux membres.
  • l’immobilité pendant les appels. Le fait de se déplacer en utilisant son téléphone augmente l’intensité des radiofréquences.
  • la limitation de l’utilisation du téléphone à l’intérieur d’une structure métallique (ex : voiture, métro, bus, tram, train). D’après la théorie de la cage de Faraday, on sait qu’une boîte en métal isole des ondes électriques et électromagnétiques. Si on se trouve à l’intérieur de cette caisse de métal, toutes les ondes vont se concentrer sur notre corps.

Solutions pour atténuer son exposition aux ondes :

  • les vêtements anti ondes. Les tissus intègrent du blindage en argent métallique pur permettant de bloquer les hautes et basses fréquences. Certains fabricants proposent une gamme qui protège aussi des ondes produites par les compteurs Linky.
  • le patch anti ondes. Il s’agit d’un patch rond qu’il suffit de coller derrière votre téléphone portable. Ce dispositif réduit le DAS d’au moins 50%.

Certains fabricants proposent une gamme qui protège aussi des ondes produites par les compteurs Linky. 

Pour les hommes qui sont soucieux de ne pas altérer leur fertilité, il existe des modèles de boxers ou de caleçons qui protègent les testicules des effets nocifs des ondes émises par les portables déposées dans les poches avant du pantalon. 

Les personnes les plus lookées pourront se tourner vers des bracelets anti ondes. Ils existent en différentes couleurs et peuvent se porter tout au long de la journée.

  • les revêtements muraux anti ondes. Des peintures et des papiers peints de blindage bloquent les champs électriques basses fréquences et absorbent les ondes hautes fréquences. Ils assurent une protection idéale quand vous êtes chez vous.
Retour haut de page